03.06.2022

Sans aucun doute, ce congrès 2022 a permis de resserrer les rangs et de motiver les troupes de la FGTB, autour de ses valeurs fondamentales, un peu plus de deux semaines avant la grande manifestation du front commun syndical le 20 juin prochain.

11.05.2022

Le gouvernement fédéral s'est engagé dans son accord de coalition à réformer la fiscalité. Une note du Conseil supérieur des finances vient de fuiter. Elle contient des propositions pour un nouveau tax shift à hauteur de 7 milliards d'euros. Il y est également question d'augmenter la TVA à 22 % et de réduire les dépenses publiques. Et cela à un moment où de nombreux travailleurs et travailleuses ne s’en sortent plus financièrement. Inacceptable. Une réforme fiscale ne doit pas se faire au détriment des ménages et doit s'appliquer à tous les revenus, en particulier ceux du capital, du patrimoine et des (super) bénéfices des entreprises.

29.04.2022

L'enveloppe que le gouvernement avait prévue pour soulager le budget « carburant » des travailleurs qui doivent utiliser leur voiture pour aller travailler était insuffisante (30 millions d'euros). De leur côté, les employeurs ont refusé de faire un effort. La FGTB, la CSC et la CGSLB constatent malheureusement que les employeurs essaient une fois de plus de tirer profit de la situation en demandant une aide du gouvernement pour alléger les coûts énergétiques des entreprises. Et ce, en laissant les travailleurs sur le carreau.

29.03.2022

Le Comité fédéral de la FGTB s’est réuni ce 29 mars et a une fois de plus pris la mesure de l’urgence sociale. Une urgence qui prend les travailleuses et travailleurs à la gorge depuis plusieurs semaines. Aujourd’hui, la FGTB entend et relaie les peurs réelles de sa base et demande des mesures à la hauteur des besoins car si rien n’est fait pour soulager la facture énergétique et les frais de déplacement, ce sera une hécatombe sociale !

15.03.2022

Les nouvelles mesures du gouvernement fédéral visant à diminuer la facture énergétique des ménages ne suffiront malheureusement pas ! Beaucoup de ménages sont pris à la gorge et ne peuvent plus payer leurs factures d'énergie. Les travailleurs n’ont plus les moyens de se rendre au travail en voiture à cause du prix du carburant. Les dettes s'accumulent. La situation sur le terrain est gravissime.

16.02.2022

Jamais une déclaration gouvernementale n’avait autant cité les mots « concertation sociale ». Dans les faits, les organisations syndicales sont très souvent contournées. La réforme du travail qui vient d’être présentée répond en grande partie aux revendications patronales.

01.02.2022

165 euros en tout et pour tout. C’est ce que recevront en moyenne tous les ménages pour alléger leurs factures d’énergie cet hiver 2021-2022. Un chèque unique de 100€ en guise de soutien au pouvoir d’achat et une diminution temporaire de la TVA sur l’électricité… Notons que c’est surtout le prix du gaz qui a augmenté de manière exponentielle ces dernières semaines. Cela ne suffira évidemment pas pour les familles qui doivent aujourd’hui choisir entre chauffer leur logement et subvenir aux autres besoins de première nécessité.

19.01.2022

La diminution des factures de gaz et d’électricité est au cœur des débats gouvernementaux actuellement. Bien que le conclave budgétaire d’octobre 2021 ait abouti à une série de mesures concernant les prix de l’énergie, elles sont insuffisantes pour faire face à l’explosion des prix. Celle-ci touche lourdement les revenus les plus faibles, mais affecte également des ménages qui n’avaient jamais rencontré de difficultés financières auparavant.

18.01.2022

Les éventuelles pénuries de personnel dues au virus Omicron nécessitent une approche ciblée et concertée. La FGTB est prête à signer un accord au sein du G10 pour régler les problèmes aigus d’absentéisme au travail s’ils se présentent, à condition de passer par la consultation des secteurs.

05.01.2022

Assouplissement de la quarantaine : le monde du travail n'a pas eu son mot à dire. Au lendemain des fêtes, le Gouvernement prenait une première résolution pour 2022 : les règles de quarantaine suite à un « contact à haut risque » seront considérablement assouplies, voire réduites à peau de chagrin, en fonction du statut vaccinal de la personne concernée. Une décision prise avec une rapidité déconcertante, puisqu'elle arrive quasi immédiatement après une demande de la FEB en ce sens.