pouvoir-dachat
Name
Pouvoir d'achat

Actualités

12.02.2021

L’amour est essentiel ❤ Un salaire minimum permettant de vivre dignement l’est aussi

Saint-Valentin oblige, l’ambiance sera un peu plus romantique dans les chaumières ce dimanche,… ou pas. Pour de nombreux travailleurs, l’heure n’est pas à la fête. On pense en particulier aux travailleuses et travailleurs au salaire minimum qui ont été durement frappés par la crise du Coronavirus.

14.12.2020

Nous souhaitons à tou.te.s un salaire minimum d'au moins 14€ !

Pour 800.000 travailleur·euse·s, les fêtes auront un arrière-goût amer. Vivre dignement est un droit, avec un salaire minimum de 14 euros de l’heure ! Nous continuons à revendiquer un salaire minimum décent pour tou·te·s !

20.10.2020

Accord de gouvernement Alexander Ier

Suite à la formation du nouveau gouvernement exécutif, la FGTB a analysé en profondeur l'accord de gouvernement. S'il y a des points positifs à souligner, nous avons également relevé des éléments négatifs qui n'augurent rien de bon. En plus de ce constat en demi-teinte, la FGTB remarque que certains sujets restent flous et manquent d'ambition pour un vrai virage à gauche.

Communiqués de presse

11.05.2022

Le gouvernement fédéral s'est engagé dans son accord de coalition à réformer la fiscalité. Une note du Conseil supérieur des finances vient de fuiter. Elle contient des propositions pour un nouveau tax shift à hauteur de 7 milliards d'euros. Il y est également question d'augmenter la TVA à 22 % et de réduire les dépenses publiques. Et cela à un moment où de nombreux travailleurs et travailleuses ne s’en sortent plus financièrement. Inacceptable. Une réforme fiscale ne doit pas se faire au détriment des ménages et doit s'appliquer à tous les revenus, en particulier ceux du capital, du patrimoine et des (super) bénéfices des entreprises.

29.04.2022

L'enveloppe que le gouvernement avait prévue pour soulager le budget « carburant » des travailleurs qui doivent utiliser leur voiture pour aller travailler était insuffisante (30 millions d'euros). De leur côté, les employeurs ont refusé de faire un effort. La FGTB, la CSC et la CGSLB constatent malheureusement que les employeurs essaient une fois de plus de tirer profit de la situation en demandant une aide du gouvernement pour alléger les coûts énergétiques des entreprises. Et ce, en laissant les travailleurs sur le carreau.